par Aglaé Dancette
avril 13, 2019

S’entourer des bonnes personnes pour réussir

Dans beaucoup de cas, les entrepreneurs démarrent seuls, car ils n’ont pas toujours les moyens de s’entourer d’une équipe. Dès lors qu’ils peuvent commencer à embaucher il leur faut faire les bons choix au niveau du recrutement, de la formation, du management et de la motivation des employés. C’est là un point important pour mener à bien son projet avec succès !

« La plupart des erreurs faites par un salarié ne sont pas dues à de l’incompétence ou un manque de volonté mais à un manque de communication. »

 

L’équipe de managers

Lorsque vous embauchez une équipe, l’intérêt est que vos nouveaux employés vous assistent dans vos tâches quotidiennes et vous rendent la vie un peu plus facile. Pour gérer une entreprise dans la mode, il est indispensable d’avoir des compétences en planification, en gestion, et en communication. En vous entourant d’une équipe, vous pourrez déléguer la gestion des ventes, de la comptabilité, du marketing seront pris en charge au quotidien. Votre rôle en tant que manager sera alors de connaître les qualités et les faiblesses de chaque membre de votre équipe. Vous pouvez décider de jouer vous-même ce rôle de manager, mais vous pouvez également embaucher quelqu’un pour prendre en charge cette fonction à votre place. Si aux prémisses de votre projet, vous n’avez pas les moyens d’embaucher une équipe complète, identifiez les postes qui seraient le meilleur investissement pour la croissance de l’entreprise.

 

Construire une culture d’entreprise

La culture d’entreprise d’une boîte est ce qui détermine comment les choses s’organisent et comment on les exécute. En tant que manager ou chef d’entreprise, il est indispensable d’établir les valeurs du projet, et de vous assurer que votre équipe en a bien connaissance également et que cela se reflète dans le travail de vos employés. Dans l’industrie de la mode, cela peut vouloir dire mettre en place une ambiance de travail décontractée, créative et appréciée par les travailleurs. De plus en plus d’entreprises font en sorte de respecter l’équilibre entre le travail et la vie privée, en étant souples sur les horaires par exemple. Choisir des employés qui ont des parcours et des origines différentes est également un moyen d’instaurer une culture diversifiée au sein de l’entreprise. Généralement, les salariés se sentent plus investis dans leurs missions s’ils sont encouragés à y prendre part de façon transparente et éthique.

Le leadership

Pour un leader, il est indispensable d’être capable de créer le consensus au sein de l’entreprise, et de gérer les conflits et différence d’opinions. Le manager est la personne qui doit véritablement avoir les compétences pour anticiper les changements à opérer et les innovations à adopter. Quelque soient les circonstances, c’est au chef d’équipe de maintenir les salariés motivés et investis même dans l’adversité. Au-delà d’établir les règles, un bon leader doit permettre à ses travailleurs de sentir qu’ils font partie intégrante du projet. Manager un groupe de personnes, cela veut aussi dire, mettre la pression pour obtenir les meilleures performances et les récompenser lorsque le travail est bien fait. Avoir du leadership, c’est avoir la capacité à comprendre les relations entre les personnes, émettre des suggestions et des directives qui les aideront à ensuite prendre des initiatives par eux-mêmes.

 

De l’importance de la communication

Cela va sans dire, mais disons-le quand même : une bonne communication est essentielle ! En général évidemment, et d’autant plus en entreprise. Un chef doit savoir délivrer correctement les informations et les idées d’une personne à l’autre, ce qui permet d’éviter de grandes difficultés. Pour réussir, les leaders ont pour mission d’expliquer à leur équipe la vision globale du projet. La plupart des erreurs faites par un salarié ne sont pas dues à de l’incompétence ou un manque de volonté mais à un manque de communication. Que ce soit la communication orale ou écrite, cette problématique concerne aussi bien les vendeurs, les fournisseurs, les employées et les clients de l’entreprise. Au-delà de la communication verbale, ce sont les gestes, les attitudes, le langage corporel qui donnent aussi du sens. Il faut que votre message soit suffisamment clair pour qu’il n’y est pas moyen de l’interpréter autrement. Les managers devraient toujours s’assurer que leurs demandes ont été comprises d’une part, et s’assurer d’émettre des critiques constructives ensuite aux membres de leur équipe.