par Léa Taïeb
mai 14, 2019

Interview de Claire Rose Cliteur @claartjerose, l’étoile montante de la planète mode

À seulement vingt six ans, Claire Rose a un parcours qui fascine déjà plusieurs milliers de fans à travers le monde. Après avoir grandi à Amsterdam, Claire a décidé d’emménager à Londres pour y faire des études de mode. C’est finalement dans sa ville d’origine qu’elle terminera ses études pour ensuite lancer son compte Instagram sur lequel elle prendra parti de poster des photos de son quotidien. Au fil des mois elle se rendra compte que son univers plait, et que son gout prononcé pour la mode ne laisse pas ses followers indifférents.

« Pour être honnête je n’ai jamais vraiment décidé de faire ce métier, c’est assez récent et c’est venu à moi de manière assez naturelle. J’ai malgré tout toujours su que je voulais travailler pour moi. »

Découvrez la sélection mode de Claire Rose dans notre rubrique Style Report en cliquant sur ce lien 

l'interview

TOWNHOUSE (LÉA)

Pour commencer, nous souhaitons en apprendre un peu plus sur vous. Quel a été votre parcours scolaire avant d’en arriver là ?

CLAIRE ROSE CLITEUR

Après avoir terminé mes études supérieures à l’âge de 17ans, j’ai décidé d’emménager à Londres. J’étudiais différentes matières à la London College of Fashion. Après un an là-bas j’ai finalement décidé de rentrer à Amsterdam pour poursuivre mon cursus scolaire. J’ai rejoint la Fashion Insitute d’Amsterdam au sein de laquelle j’ai réalisé un master de Textiles & Technologies. Après quatre années d’études et un stage de sept mois à NY, j’ai été diplomée. Depuis, je fais ce que j’aime !

TOWNHOUSE (LÉA)

D’où est né cet amour pour la mode ? Votre famille exerce-t-elle dans le secteur ?

CLAIRE ROSE CLITEUR

Depuis petite je souffre de déficiences auditives. Aujourd’hui je vis surtout grâce à ma vue et je pense que c’est ce qui m’a permis d’admirer et de regarder de plus près le secteur de la mode. Plus jeune, ma sœur et moi passions des heures à jouer dans nos chambres en les transformant en boutique de mode. Nous inventions des clientes et faisions semblant d’y vendre notre propre collection ! Mis à part cela, personne de ma famille ne travaille dans la mode.

TOWNHOUSE (LÉA)

Vous avez déjà un parcours très intéressant, quand avez-vous décidé de vous lancer dans cette carrière?

CLAIRE ROSE CLITEUR

Pour être honnête je n’ai jamais vraiment décidé de faire ce métier, c’est assez récent et c’est venu à moi de manière assez naturelle. J’ai malgré tout toujours su que je voulais travailler pour moi, et je suis particulièrement heureuse aujourd’hui d’avoir accès à une plateforme qui me permet de le faire en partageant mes coups de cœur et expériences.

TOWNHOUSE (LÉA)

Quelles ont été les premières étapes pour créer une créer une communauté fidèle et engagée ?

CLAIRE ROSE CLITEUR

Ce qui m’a je pense beaucoup aider a été de ne jamais considéré un « non » comme une réponse définitive et de ne jamais fermer de portes. Aujourd’hui je ne me considère pas encore comme étant une « it girl » influente mais j'ai en effet une communauté qui se révèle être de plus en plus fidèle.

TOWNHOUSE (LÉA)

Vous vivez désormais entre New York et Amsterdam, comment parvenez-vous à concilier cette double vie?

CLAIRE ROSE CLITEUR

En effet je vis désormais à New York mais suis originaire d’Amsterdam. Je fais beaucoup d’aller-retour pour voir ma famille et mes amis. Je suis très heureuse et reconnaissante de vivre dans une ville aussi féérique et de pouvoir voyager à travers le monde.

TOWNHOUSE (LÉA)

Nous sommes curieux, à quoi ressemble une journée avec Claire Rose?

CLAIRE ROSE CLITEUR

Pour tout vous dire, chaque jour est différent. J’aime faire ce que j’ai envie et ce que je ressens. Il y a des jours durant lesquels je passe des journées entières chez moi à mon bureau à travailler sur mes projets en cours. D’autres jours sont plus agités, je cours dans New York à la recherche d’inspiration et/ou enchaine les rendez-vous professionnels.

TOWNHOUSE (LÉA)

Si l'on devait vous décrire, que souhaiteriez-vous entendre?

CLAIRE ROSE CLITEUR

J’aimerai que l’on dise de moi que je suis brillante, optimiste et aventurière. Certains diront que suis aussi également assez têtue et assez agitée (rires).

TOWNHOUSE (LÉA)

Quels sont les marques/créateurs que vous avez envie de porter pour cet été ? Un coup de cœur en particulier ?

CLAIRE ROSE CLITEUR

Il y en a trop, impossible de faire un choix ! Je vais prochainement m’occuper de faire des posts à ce sujet pour vous tenir informée de mes petites préférences…Ne manquez rien !

TOWNHOUSE (LÉA)

Êtes-vous inspirée par certains entrepreneurs?

CLAIRE ROSE CLITEUR

Mes parents ont été une vraie source d’inspiration. Chacun pour ce qu’ils sont. Brigitte Bardot est également une idole plus qu’inspirante. Pour finir je citerai Audrey Hepburn, comble de l’élégance que j’ai toujours beaucoup admirée.

TOWNHOUSE (LÉA)

À quoi vous fait penser la créativité ? Avez-vous l’impression que la jeune génération est bien plus créative que la précédente ?

CLAIRE ROSE CLITEUR

Je pense que la créativité est un moyen de pouvoir s'exprimer personnellement. Elle permet également de s'évader et de s'ouvrir plus facilement. Je ne suis pas vraiment persuadée que notre génération soit plus créative que la précédente, il y a juste plus de moyens de pouvoir s'exprimer. Les réseaux sociaux en font définitivement partie.

TOWNHOUSE (LÉA)

Quelle est la citation que vous avez tendance à répéter ?

CLAIRE ROSE CLITEUR

Ne jamais considérer un non comme une réponse définitive !

TOWNHOUSE (LÉA)

Où avons-nous la chance de vous croiser lorsque vous vous rendez à Paris ?

CLAIRE ROSE CLITEUR

Passage obligatoire par le Marais que j’adore ! Vous pourrez également me retrouver à l’hotel Costes pour y manger les meilleures frites ! (rires)

TOWNHOUSE (LÉA)

Des projets en cours à nous dévoiler?

CLAIRE ROSE CLITEUR

La bonne nouvelle c’est que j’ai la liberté de pouvoir créer ce dont j’ai envie ! C’est la meilleure opportunité ! Pour ce qu'il en est de la suite, secret (rires).

TOWNHOUSE (LÉA)

Une ville qui vous inspire particulièrement?

CLAIRE ROSE CLITEUR

Évidemment je répondrai New-York pour sa diversité, ses rencontres, opportunités et incroyables évènements. C’est une ville tellement inspirante !

TOWNHOUSE (LÉA)

Un dernier mot pour vos lecteurs ?

CLAIRE ROSE CLITEUR

Réalisez une fois par jours quelque chose que vous appréhendes ! Il faut aller de l’avant et vaincre ses peurs !