par Léa Taïeb
avril 29, 2019

Interview de Débora Rosa, Styliste, Consultante et Iconographe. Débora fait partie des it-girls les plus sollicitées du moment.

Débora Rosa a grandi au Portugal au sein d’une famille qui affectionne tout particulièrement l’art, la mode, le design et l’architecture. Bien que très attachée à ces différents secteurs créatifs, elle n’avait pourtant pas choisi de se lancer dans cette voie. Débora a suivi des études plutôt scientifiques. C’est finalement quelques années plus tard que sa passion l’a rattrapé pour enfin devenir l’influenceuse et créative d’aujourd’hui. Retour sur le parcours d’une it-girl plus qu’inspirante qui prête aujourd’hui conseils aux plus grandes Maisons/artistes.

« ’J’ai grandi au Portugal, au sein d’une période où le pays était plongé en pleine crise économique et durant laquelle l’art et la culture n’étaient absolument pas une priorité pour le gouvernement. Je pense que cela a également beaucoup influencé mes choix et le parcours vers lequel je me suis finalement tourné. »

Découvrez la sélection de Débora dans notre rubrique Style Report en cliquant sur ce lien 

l'interview

TOWNHOUSE (LÉA)

Pour commencer, nous souhaitons en apprendre un peu plus sur vous. Quel a été votre parcours scolaire avant d’en arriver là ? Avez-vous fait des études de mode/créa/design ?

DÉBORA ROSA

J’ai toujours voulu faire des études artistiques. La peinture et le dessin sont des passe-temps qui m’ont toujours énormément attiré. Lorsque j’étais étudiante la matière que j’affectionnais le plus était l’histoire de l’art. J’ai cependant grandi au Portugal, au sein d’une période où le pays était plongé en pleine crise économique et durant laquelle l’art et la culture n’étaient absolument pas une priorité pour le gouvernement. Je pense que cela a également beaucoup influencé mes choix et le parcours vers lequel je me suis finalement tourné.

De façon inattendue j’ai réalisé des études de nutrition, chose qu’à l’époque je trouvai assez intéressant et surtout très challengeant. C’est un choix que je ne regrette absolument pas, j’ai beaucoup appris mais ce n’était pas le métier que je souhaitai exercer. Je suis une véritable passionnée d’art, design, de mode et d’architecture.

TOWNHOUSE (LÉA)

D’où est finalement né cet amour pour la mode et la créativité ? Votre famille exerce-t-elle dans le secteur ?

DÉBORA ROSA

Lorsque j’étais plus jeune ma mère me poussait souvent à peindre, elle m’a donné gout au côté artistique. Elle a également joué un rôle très important concernant ma passion pour l’industrie de la mode. Étonnement elle ne travaille dans aucun de ces secteurs mais elle est elle aussi extrêmement créative. Elle souhaitait être enseignante en art. Elle m’a énormément appris et m’a surtout toujours supporté. Elle n’a jamais douté de mes choix.

TOWNHOUSE (LÉA)

Vous avez déjà une carrière très impressionnante. Pouvez-vous s’il vous plait nous expliquer comment devient-on une telle inspiration ? Quelles ont été les premières étapes pour créer une créer une communauté fidèle et engagée ?

DÉBORA ROSA

Tout a commencé avec ma page FASHIION GONE ROUGE. C’est un compte que j’ai créé il y a quelques années en guise de moodboard. Il avait pour but de reprendre toutes les images/photos que j’aimais et qui m’inspiraient. Cette page était également très influencée par les sœurs Olsen dont je suis une énorme fan.

À ce moment-là mon ambition était de créer une page qui allait regrouper la mode, le design, l’art et l’architecture de façon simple et instinctive. J’ai passé beaucoup de temps à chercher des archives pour finalement présenté des images quasi jamais vues auparavant.

Je pense que l’esthétique très simple et minimaliste que j’ai voulu mettre en avant n’existait pas vraiment au moment où j’ai lancé cette page. C’était quelque chose de nouveau. Les gens ont donc commencé à la suivre, à aimer les photos ce qui m’a finalement permis au fur et à mesure de construire une communauté importante et ce à travers le monde

TOWNHOUSE (LÉA)

Êtes-vous aujourd’hui contactée par des marques pour les aider à développer leurs collections/identité visuelle ?

DÉBORA ROSA

De nombreuses marques, rédactrices, designers ont commencé à suivre ma page, c’était pour eux un moodboard géant qui faisait guise d’archive. De nombreuses personnes m’ont confié être très inspiré par mon univers.
J’ai par la suite était contactée par des marques pour les aider dans leurs recherches mais également pour les conseiller et créer des moodboard pour des développements de collection. C’est quelque chose que j’adore faire !

TOWNHOUSE (LÉA)

En tant que styliste, consultante, quel serait votre meilleur conseil à donner à un designer qui souhaite lancer sa marque ?

DÉBORA ROSA

Va de l’avant et surtout ne doute jamais de toi. Les NON sont partis intégrante du process de création/entreprenariat mais ils te feront avancer pour ensuite devenir un OUI.

TOWNHOUSE (LÉA)

Nous sommes curieux. À quoi ressemble une journée avec Débora ?

DÉBORA ROSA

J’ai tendance à me réveiller très tôt ! 6h du matin, même les weekends. Je me lève, commence ma routine beauté, j’enchaine avec un petit-déjeuner et commence ensuite à travailler depuis mon ordinateur.

Milieu de matinée je sors faire un peu de sport (seule ou avec un coach, cela dépend des jours). Je rentre ensuite préparer à déjeuner (j’adore cuisiner !) pour ma sœur et moi (ma sœur vit avec moi).

Quand j’ai un peu de temps j’en profite pour ranger. Mes journées ne sont jamais les mêmes, c’est l’avantage de travailler pour soi. Il y a des journées qui peuvent être très intenses lorsque j’enchaine shootings/meetings ou échanges de mails.

TOWNHOUSE (LÉA)

Quels sont les comptes Instagram que vous nous recommandez ?

DÉBORA ROSA

Wow c’est une question difficile, il y en a beaucoup !
Je dirai: Thehautepursuit, joannahalpin, lifeofboheme, yosigo_yosigo, styleheroine, unconditionalmagazine, doxpeter, sophiaroe, nycbambi, simplicitycity, beatricegutu, sophiebuhai, rubyatelier, kiribirii, s__dang, dana.hourani, oumaymaboumeshouli, rarebooksparis, matterandshape, shotfromthestreet, love_aesthetics, oraclefox …

TOWNHOUSE (LÉA)

Quels sont les marques/créateurs que vous avez envie de porter pour cet été ? Un coup de cœur en particulier ?

DÉBORA ROSA

Pour cet été je dirai: LowClassic , Toteme, Jacquemus, The Line by K, Christopher Esber, Orseud Iris, Staud, Arket, Mango.
Mon coup de cœur est indéniablement le sac Pouch Bottega Veneta de Daniel Lee.

TOWNHOUSE (LÉA)

Vous faites partie de la génération des millenials, êtes-vous inspirée par d’autres entrepreneurs de cette génération ? Si oui lesquels ?

DÉBORA ROSA

Évidemment : Christine Centenera, les sœurs Olsen, Elin Kling, Pernille Teisbaek, Leandra Medine et biensur mes amis 

TOWNHOUSE (LÉA)

À quoi vous fait penser la créativité ? Avez-vous l’impression que la jeune génération est bien plus créative que la précédente ?

DÉBORA ROSA

Il y a ni règles, ni limites à la créativité. Il s’agit de liberté et d’inconscience et c’est ce qui me plait.

Concernant la génération précédente, je suis partagée. Nous sommes très certainement plus libres d’esprit ce qui nous permet de dire et créer plus facilement. À côté de cela nous sommes aspergé d’informations, jugé très facilement et il y a une forte pression sociale ce qui peut être un frein à la créativité. Je pense au final qu’il y a de nos jours plus de place à la créativité mais qu'il faut cependant être plus fort mentalement et avoir confiance en soi.

TOWNHOUSE (LÉA)

Quelle est la citation que vous avez tendance à répéter ?

DÉBORA ROSA

Si tu le veux, tu le peux ! Travaille suffisamment, l’effort sera récompensé !

TOWNHOUSE (LÉA)

Où sortez-vous lorsque vous venez à Paris ? 

DÉBORA ROSA

J’adore découvrir de nouveaux concepts/restaurants vegan. Je passe aussi pas mal de temps dans les jardins parisiens. Le Jardin du Luxembourg, Le Jardin des Tuileries, Le Jardin du Palais Royal, Le Jardin de la Place des Vosges, ce sont des lieux mythiques. J’aime également me balader dans Le Marais et faire les musées.

TOWNHOUSE (LÉA)

À quoi ressemble la suite ? Des projets en cours ?

DÉBORA ROSA

Tout vient à point à qui sait attendre. Je n’aime pas trop réfléchir à l’avance. Il y a néanmoins pas mal de choses à prévoir pour cette année.

TOWNHOUSE (LÉA)

Une ville qui vous inspire particulièrement ? Si oui, laquelle ?

DÉBORA ROSA

Toutes les villes m'inspirent. Le fait de découvrir de nouveaux univers/cultures sont à chaque fois une énorme source d’inspiration.

TOWNHOUSE (LÉA)

Un dernier mot pour vos lecteurs ?

DÉBORA ROSA

Croyez toujours en vous et surtout restez-vous-même quelle que soit la situation !